Abdon Bayeto: Gbagbo viendra finir son projet

Les yeux de l’Afrique sont suspendus aux lèvres de la CPI (Cour Pénale Internationale). Elle doit en effet se prononcer dans quelques heures, c’est-a-dire ce vendredi 1 fevrier 2019 sur l’appel de l’accusation qui avait opposé son veto à la libération de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé après le verdict historique des juges il y a quinze jours. Ceux-ci avaient décidé dans leur majorité d’élargir sans conditions et dans l’immédiat les deux célèbres prisonniers, provoquant le courroux du procureur. Nous avons rencontré Abdon Bayeto, ” les yeux et les oreilles” de Laurent Gbagbo en Grande Bretagne. Le président du Front Populaire Ivoirien section Royaume Uni et représentant personnel de l’ancien president a accepté spontanément de nous livrer ses sentiments quant à ce qui se passe à la Haye. 

Quand le président Gbagbo était transféré à la Haye en 2011, tout le monde avait pensé que c’était un ticket aller simple. Pratiquement personne ne croyait à sa libération. Comment réagissez-vous à son acquittement ?

Ecoutez quand vous nous dites que personne n’y croyait, nous y avons cru. Nous avons cru à ce combat. Nous avons cru au fait qu’il est innocent étant un homme gênant, un président très atypique. Voilà aujourd’hui l’histoire nous donne raison. Mais au-delà de notre foi en sa liberté, nous voulons dire que c’était un maudit complot international monté de toute pièce. Du temps d’Ocampo jusqu’à Bensouda. Mais aujourd’hui l’histoire est là, Laurent Gbagbo est libéré. C’est ça que l’histoire doit retenir, c’est ça que tous les panafricanistes doivent retenir, c’est-a-dire qu’on peut aller à la Haye et revenir innocent.

Avez-vous pu parler au président Gbagbo depuis cette décision historique ?

Je l’ai eu avant le procès, mais depuis là je n’ai pas encore eu l’occasion de m’entretenir avec lui, mais je crois que ca ne va pas tarder

Peut-on connaître son état d’esprit à l’heure actuelle ?

Je vais vous faire une confidence. Depuis son transfèrement à la Haye, le président n’a pas changé d’attitude. Il n’a pas changé de leitmotiv, sa façon de se tenir en prison, il n’a pas changé de cap, toujours constant dans sa joie. Il n’a jamais baissé les bras. Il reste toujours le même. Vous avez vu, plein d’émotions. Il a pris le verdict avec beaucoup de sérénité, beaucoup de dignité. Et c’est ça le plus important, c’est ce que les Africains doivent voir à travers lui. Ce qui est malheureux c’est que de toute l’Afrique, à part quelques dignes fils du continent comme Thabo Mbeki et Jerry Rawlings, aucun chef d’Etat africain en poste n’a dit mot. Mais il faut que l’Afrique se souvienne de ces deux dates très importantes : le 11 avril 1990 date de la libération de Nelson Mandela, et le 15 et 16 janvier 2019, l’acquittement du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé. Et le 1 février ils seront acquittés effectivement totalement pour faire comprendre au monde entier qu’ils sont innocents et que c’est parce qu’ils sont ce qu’ils sont qu’on les a envoyées à Haye.

“Gbagbo doit continuer son projet de société”

Laurent Gbagbo avait fameusement déclaré qu’on peut sortir de la prison et aller à la présidence. Et que cela veut dire qu’il va briguer un autre mandat ?

Ecoutez ! À vous me demandez son plan mais pour nous ce qui est important, nous savons qu’il a un projet de société qui n’a pas été achevé et ce projet de société il faut le continuer. En tout cas laissons l’histoire suivre son cours. Pour l’heure il faut savourer sa victoire, il faut savourer son acquittement, il faut qu’il retrouve sa famille, il faut qu’il retrouve la Cote d’Ivoire, il faut qu’il retrouve l’Afrique toute entière.

Vous étiez les yeux et les oreilles de Laurent Gbagbo ici en Angleterre, et cela avant même qu’il ne devienne président de la République. Que comptez-vous faire par rapport à sa libération ?

Il y aura une grande mobilisation d’abord pour dire merci à tous ceux qui ont cru en son combat, notamment tous les panafricains qui ont cru à Laurent Gbagbo, à tous les Camerounais qui étaient à et qui nous ont soutenus. Vous même IceT il faut vous féliciter parce que vous avez toujours été à et vous avez cru à ce combat, pas parce que vous supportez un camp, mais parce que vous êtes panafricaniste dans l’âme et vous supportez la justice. En tant qu’un reggaeman, ce n’est pas surprenant de votre part c’est votre lobby, c’est votre leitmotiv et je vous encourage.

Isaac Tee

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.