Cameroun : Hécatombe infernale à Dschang

La liste macabre des accidents mortels sur nos routes va s’agrandissant mais ce qui vient de se passer cette nuit du 26 au 27 janvier à Dschang défie l’imagination. Un véritable enfer sur terre au niveau de la falaise de Dschang qui abrite l’une des routes les plus tortueuses et les plus dangereuses du monde.

Un camion transportant du carburant rentre en collision avec un car de transport avec à son bord plus d’une soixantaine de passagers.  Le choc provoque une explosion, déclenchant des flammes qui dévorent tout à plusieurs centaines de mètres alentour. A regarder les images dont certaines circulent sur les réseaux sociaux, on se croirait en face des feux d’artifices. Sauf que dans le cas d’espèce c’est une réalité, mais une réalité intenable.  

Causes de l’accident

L’analyse des premiers éléments d’enquête tente de situer les responsabilités. Les conducteurs des deux véhicules auraient été victimes d’une visibilité réduite du fait du brouillard, et «la camionnette avait un défaut de freinage» si l’on s’en tient aux propos du gouverneur de la région de l’Ouest qui s’est déplacé en matinée sur les lieux de l’un des accidents routiers, les plus meurtriers du pays ces dernières années.

 Le bilan -provisoire- est sans appel. Les média locaux font état de 53 morts calcinés, méconnaissables, et de 29 blessés. Ces derniers sont actuellement en traitement dans des centres de santé locaux. 

C’est peut-être l’occasion d’attirer une fois de plus notre attention à tous par rapport à notre attitude sur nos routes. On n’est jamais trop prudent.

Isaac T

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.